La légalisation du mariage homosexuel en France : une avancée au ralenti

2 minutes de lecture
La France, illustre patrie des droits de l'homme comme aiment à le rappeler bon nombre de ses habitants, est en proie à tous les tourments. Le gouvernement actuel est en passe de tenir sa promesse de campagne : Légaliser le mariage homosexuel.mariage pour tous. Cette évolution sociale « spectaculaire » qui ne manque pas d'attiser haine et reproches de toute une franche de la population, est-elle à l'échelle mondiale si extraordinaire ? Les pays bas ont adopté cette loi il y a déjà plus de 10 ans, la Belgique en 2003, l'Espagne en 2005, Le Canada en 2005 et l'Afrique du sud en 2006... Mais quelle est la situation dans les pays que nous avons visité en Amérique du sud ? L'Argentine, est depuis 2010, le premier État d'Amérique latine à avoir adopté le mariage homosexuel. Elle reconnaît également l'adoption pour les couple de même sexe. En Uruguay, l'union civile entre personnes de même sexe est reconnue depuis 2007, de même que l'adoption depuis 2009. Le 12 décembre dernier le parlement a par ailleurs légalisé à une très large majorité le mariage homosexuel. Le sénat doit désormais se prononcer. Au Pérou, l'homosexualité est légale mais souffre toujours de nombreuses discriminations.Dans l'armée il est interdit d'avoir des relations intimes avec une personne du même sexe et depuis 2009 une autre loi interdit aux personnes homosexuelles de rentrer dans la police. En Bolivie, la constitution de 2009 « interdit et sanctionne » quant à elle « toute forme de discrimination fondée en raison du sexe (…), de l'orientation sexuelle, de l'identité de genre ». Le pays a cependant connu en 2010 une controverse suite aux propos du président Evo Morales qui affirmait que la consommation de poulet aux hormones (féminines) avait des incidences sur « la masculinité ». Par ailleurs, « le défenseur du peuple » s'est prononcé dès 2011 pour une légalisation du mariage homosexuel tandis que le gouvernement disait en 2012 souhaité au moins la reconnaissance d'une union civile entre personnes de même sexe. En Équateur, la constitution de 2008 interdit également toute forme de discrimination fondée sur l'orientation sexuelle et autorise pour la 1ère fois, l'union civile pour les couples de même sexe. A ce jour, le droit à l'adoption n'est cependant pas encore reconnu. En 2011-2012 un scandale a éclaté au grand jour : de nombreuses cliniques dites de « redressement sexuel» étaient (et dans un certaine mesure sont encore) présentes sur le territoire. Sous couvert de lutte contre les addictions, de nombreux homosexuels ont ainsi été torturés. (Pour plus d'informations, n'hésitez pas à lire notre article sur le sujet: « L'homosexualité, une maladie ? »)  

Submit a comment