L’approche interculturelle : une éducation à l’altérité ?

2 minutes de lecture

Intervention d'Elise Jaunet pour l'association Traits-Portraits 

- ProgrESS café Léo Lagrange - Vendredi 18 mai 2018 - Saint Nazaire

La fédération Léo Lagrange, fédération d'éducation populaire, a souhaité impulsé une démarche de réflexion collaborative autour de l'actualisation des valeurs de son association et des enjeux du XIXème siècle. C'est pourquoi, elle organise ainsi depuis avril dernier, un peu partout en France, des progrESS café afin de rassembler son réseau autour de thématiques précises avec pour mot d’ordre « Penser l’avenir, agir pour demain ».
C'est dans ce contexte que l'antenne locale de Saint Nazaire nous a ainsi sollicité pour intervenir sur l'approche interculturelle.
L'objectif était de faire une présentation théorique des concepts liés à l'interculturalité et de voir dans quelle mesure la méthodologie interculturelle pouvait être une ressource pour penser les défis d'aujourd'hui, non pas seulement ceux liés à l'immigration ou à la coopération internationale mais bien plus généralement ceux liés à nos sociétés cosmopolites et pluriculturelles où l'idée d'un projet commun et unificateur peine à s'affirmer.
©Elise Jaunet
Elise Jaunet, membre de Traits Portraits, photographe, intervenante et formatrice sur ces questions est intervenue aux côtés de l'ancien maire d'Indre Jean-Luc Le Drenn venu évoqué l'accueil d'une quarantaine de famille Roms sur son territoire en 2012. Il a ainsi pu donné à voir sur une expérience concrète de mobilisation locale et citoyenne autour de  l'accueil d'une population stigmatisée et souvent refoulée aux portes de nos villes.
Enfin, c'en est suivie une discussion-réflexion avec l'ensemble des participant.e.s tant sur l'apport et les limites de l'approche interculturelle que sur l'expérience d'Indre afin d'identifier des pistes d'action possibles  pour l'éducation populaire en tant qu'outil d'émancipation et de transformation sociale.
Pour plus d'infos sur l'initiative d'Indre, on vous invite vivement à regarder le documentaire "Migrants, la patate chaude", qui sans complaisance ni angélisme revient sur cette expérience et l'élan de solidarité qu'elle a créé.