Les escadrons de la mort

Escadrons de la mort, l’école française (Marie monique Robin) révèle comment les méthodes contre-insurrectionnelles utilisées durant la guerre d'Algérie, dont les techniques de renseignements, l'usage généralisé de la torture et l’élimination massive des prisonniers, ont été enseignées en Amérique du Sud et aux Etats-Unis dés la fin des années 50 par des officiers français. Des méthodes qui ont notamment été utilisées au cours de la sinistre « Opération Condor », la campagne d’assassinats politiques organisée par les juntes militaires sud-américaines au pouvoir dans les années 70. Ce film qui a causé une véritable « commotion nationale » en Argentine est considéré aujourd’hui comme une pièce à conviction dans le processus judiciaire qui a permis l’arrestation d'anciens généraux de la dictature argentine.